Match nul 1-1 pour l'ASVGS sur le terrain de l'ESCO

6 octobre 2013 - 08:13

Sauverny et Echenevex se sont séparés samedi soir sur un score de parité après un match bien contenu en fin de compte.

[NDLR Ceci est l'article complet tel qu'il aurait du apparaître dans le Gessien -- Jean]

Ce match entre l'ESCO et l'ASVGS était plus qu'un derby entre clubs voisins. C'est aussi une véritable opposition de stature entre un grand club puissant financièrement dont les installations sportives sont probablement parmi les plus belles du secteur et le plus petit club du pays de Gex dont la principale richesse est la valeur humaine.

Pourtant, dès les premières minutes, le petit Sauverny réussissait à imposer son jeu et à s'approcher des buts des bleus, obligés de jouer en contre avec de longues relances. D'ailleurs, c'est lors d'un contre, qu'ESCO ouvrit le score à la 10ème minute. L'ASVGS fut touchée au moral, et on aurait pu craindre que l'addition s'alourdisse vite mais les noirs surent réagir et reprendre le contrôle du milieu de terrain. Combinant bien, ils s'approchaient facilement des buts adverses, obligeant leur adversaires à multiplier les petites fautes. Pourtant aucun de ces coups francs ne fut transformés en but ; l'ESCO, toujours rapide et adroit en contre eut aussi quelques belles occasions. Alors que le collectif était la principale force de Sauverny, c'est d'une action individuelle magnifique que survint l'égalisation: Remy Riedo, récupérant un ballon dans son propre camp, réussit à passer en revue toute la défense adverse, faisant ainsi parler sa technique et sa vitesse avant de pénétrer dans la surface de réparation et de marquer d'un splendide tir croisé qui ne laissait aucune chance au gardien, excellent par ailleurs.

1-1 à 5 minutes de la mi temps. Remy dédia son but à son frère Esteban gravement blessé à la main  et obligé de quitter le terrain un quart d'heure auparavant.

Quelques minutes plus tard on assista à un désastreux incident faisant suite à des altercations verbales entre des cadres des deux clubs. Par souci de neutralité et d'apaisement, nous ne relaterons l'enchainement des faits tels qu'ils furent vécus par Sauverny mais il en résultat que l'entraineur de Sauverny se montrait énervé car il jugeait avoir été spontanément insulté par le délégué, et cette tension gagna les joueurs, notamment ceux qui avaient été témoins de la scène. 

Heureusement la mi-temps fut sifflée dans la foulée et l'arbitre convoqua les capitaines, dirigeants et arbitres assistants pour un discours ferme et clair. Les deux entraineurs s'expliquèrent tranquillement ; les propos du délégué de l'ESCO furent plus confus et parurent très partisans. 

La seconde mi-temps repris normalement en conservant une physionomie similaire à celle de la première mi temps. Les deux équipes se procurèrent des occasions, les noirs profitant d'une certaine domination dans l'entre-jeu, et les bleus très rapides dans leurs projections vers l'avant. Pourtant aucun but ne fut marqué et le mérite en revient aux défenses des deux équipes qui se sont battues jusqu'au bout. On senti cependant Sauverny faiblir dans les 10 dernières minutes et laisser l'ESCO se montrer plus offensifs mais les noirs surent tenir jusqu'au bout.

Le tournant du match fut probablement la dernière minute où le gardien de Sauverny, se préparant à dégager, relâcha la balle et la reprit immédiatement à la main, provoquant ainsi un coup franc indirect dans la surface de réparation. Ce fut d'ailleurs sa seule petite erreur de la partie. Inutile de dire que tous les noirs étaient entassés dans leur but et ils réussirent finalement à contrer le tir des bleus. L'arbitre siffla la fin du match sur ce score nul qui ne contentait personne. Sauverny pensait qu'au vu de la domination du milieu et sans la blessure d'Esteban, la victoire aurait pu être possible ; Echenevex s'attendait probablement au départ à un succès facile. Une défaite aurait été injuste pour l'une ou l'autre des équipes.

L'homme du match est certainement l'arbitre, Mr Moncef KELDA. Il a su, par ses décisions fermes et précises ainsi que par son action à la mi temps, contrôler un match électrique qui aurait pu partir en vrille. Une bonne note aussi pour le comportement des deux équipes qui ont su digérer l'incident du banc de touche et se consacrer au jeu. D'ailleurs, aucun carton jaune ne fut distribué dans cette partie.

Notre critique ira bien sûr à l'encontre de la ou des personnes de l'encadrement qui ont provoqué l'incident de fin de première mi temps. Pour être bien clair, cela ne s'étend pas au club lui même dont l'accueil a été sans reproche.

A la fin de la partie, Patrick Maffei, l'entraineur de Sauverny, n'avait toujours pas digéré cet incident. Il parvint tout de même à en faire abstraction et à analyser lucidement la rencontre: "Ce match nul sur le terrain du deuxième de la poule prouve que ce groupe a du potentiel. Il a su démontrer, outre les capacités techniques individuelles,  de la solidarité, du courage et de la combativité. Je félicite tous les joueurs d'avoir su garder, ou reprendre, leur sang froid dans ce contexte et en particulier pour ceux que je sais être très émotionnels. J'ai aussi une pensée pour Esteban et Mario en espérant que leur blessure ne soit pas trop grave et qu'ils puissent revenir rapidement."    

Commentaires

Tïi Djamal Talmidh est devenu membre 13 jours
Reprise de la Saison 2017-2018 8 mois
Soutien Euro 2016 10 mois
Fabrice Margaine 10 mois
Inscription 2017 - 2018 10 mois
U7 1 an
[Sujet supprimé] 1 an
Soutien Euro 2016 : nouvelle photo 1 an
Soutien Euro 2016 : nouvelle photo 1 an
Soutien Euro 2016 1 an
Soutenons ensemble l'équipe de France 1 an
2-0
ENTENTE PAYS CRUSEIL / U13 1 an
ENTENTE PAYS CRUSEIL / U13 : résumé du match 1 an
Fin de la trêve hivernale 2015-2016 plus de 2 ans
U13 et 2 autres plus de 2 ans

LES 35 ANS

 

Les 35 ans furent un grand succès.

Merci à toutes et tous de votre participation.

U9 - U9 District
juin
E.s.c.olympiq
U9
U13 - U13 District
juin
E.s.c.olympiq
6-4
U13